Magnifiques Servettiens !

Imprimer

292248_10150942621553234_10985463233_233306126_297481883_n.jpgAllons, pour une fois, parlons de choses importantes.

Les bourses dégringolent ? C'est leur destin biologique, et tout le monde s'en fout. L'Europe est en crise ? Elle l'a toujours été. Et qui croit encore à l'Europe aujourd'hui ? La France est désormais gouvernée par des hommes (et des femmes) normaux. Tant pis pour elle. Car, au fond, elle l'a bien cherché…

Non, l'important, vous l'aurez deviné, c'est la formidable victoire, hier, de Servette sur Bâle, multiple champion et vainqueur de la Coupe. Un match plein, vivant, généreux. Comme le stade de la Praille, subitement ressuscité avec ses 22000 spectateurs. Qui a dit que les Genevois n'aimaient pas le football ?

Une victoire qui se soulève aucune critique : tant au niveau du jeu, toujours porté vers l'offensive, qu'à celui de l'engagement (on dirait que les quelques mois passés en enfer — club en faillite, joueurs non payés — ont renforcé la cohésion de l'équipe).

En un mot comme en cent : chapeau bas, les Servettiens !

Si seulement les politiques de la ville et du canton pouvaient s'en inspirer ! À défaut de génie (et d'argent) il faut montrer du cœur !

Lien permanent Catégories : all that jazz 1 commentaire

Commentaires

  • Oui, bravo Servette !

    Un petit bémol tout de même. Bâle faisant jouer une équipe formée presqu'uniquement de remplaçants, la tâche était plus facile.

    Mais bravo quand même. Bâle a peut-être cru qu'une équipe B pourvait gagner à Genève, était-ce un sentiment de supériorité ? Merci Servette de leur avoir rappelé qu'il faut jouer le match avant de crier victoire.

Les commentaires sont fermés.