Orange amère (Emmanuelle Sorg) (12/01/2022)

images-3.jpegUn beau premier roman, à l'écriture soignée, aux personnages bien dessinés et attachants, qui emmène le lecteur tout autour de la Méditerranée, entre Turquie, Algérie et Italie du Sud. Cela commence comme comme le récit de ces migrants  qui tentent, au péril de leur vie, de rejoindre une terre d'accueil. Mais c'est une fausse piste : Elsa, l'héroïne de Quartier d'orange* d'Emmanuelle Sorg, est plutôt une naufragée volontaire (et enceinte) qui cherche à fuir sa famille et à sauver sa peau.

images-2.jpegÀ partir de cette image d'une femme échouée sur le sable (et née de la mer), le roman se construit en chapitres courts. Arrivée en Italie (une île sicilienne ?), Elsa va être aussitôt recueillie par une femme généreuse et sera d'autant mieux intégrée au village de pêcheurs qu'elle parle italien. Puis les choses s'accélèrent (la temporalité du roman n'est pas toujours rigoureuse!) et on fait un bond de plusieurs années. Peu à peu, l'histoire d'Elsa (et de sa fille Noémi) se fera jour. , dans cette nouvelle patrie qui est déjà la terre de sa naissance. 

C'est le récit d'une renaissance que nous conte Emmanuelle Sorg. Elsa porte en elle de lourds secrets qui vont aussi être dévoilés, sous la lumière implacable de la Sicile. Exorcisme et renaissance :  pour renaître entièrement, il faut passer par la parole et la confession. 

Un roman court et attachant, publié chez Encre fraîche, l'excellent maison d'édition dirigée par Alexandre Regad.

* Emmanuelle Sorg, Quartier d'orange, Encore fraîche, 2021.

11:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook