11/07/2010

Philip Roth et ses doubles

images-9.jpeg Ils sont nombreux, les doubles de Philip Roth, sans doute le plus grand écrivain américain vivant : il y a Portnoy (et son célèbre complexe), Zuckermann (l’écrivain fantôme) et David Kepesh, professeur de littérature à l’Université — mais surtout de désir. Après une longue absence, celui-ci revient dans un roman magnifique et bouleversant, La Bête qui meurt.*

Lire la suite

09:45 Publié dans livres en fête | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philip roth, littérature américaine, roman | | |  Facebook