13/03/2012

Genève rencontre New York (suite et fin)

f-2012-03-12-book.jpgDernier jour à New York.

Visite du Metropolitan Museum le matin avec ses trésors de peinture italienne, flamande, espagnole.

Le soir, présentation de L'Amour nègre (et de son auteur) au French Institute de l'Alliance française, sur la 60ème rue. Les discussions ont lieu dans la bibliothèque. 60'000 volumes. La plus grande bibliothèque francophone des USA. Elles sont menées, de main de maître, comme toujours, par Olivier Delhoume, qui connaît le livre, et la littérature française, sur le bout des doigts. Dans le public, des Genevois bien sûr. Mais aussi des Américains férus de littérature française. C'est la première fois qu'un auteur suisse est reçu dans cette impressionnante bibliothèque.

Ensuite, il faut foncer à Cooper Union où se tient un débat sur la censure et Internet qui met aux prises un journaliste saoudien, Internet_Censorship1-600x500.jpgEbtihal Mubarak, Anas Qtiesh, un blogger syrien établi à San Francisco, Stéphane Koch, bien connu de la blogosphère helvétique, et Thérèse Obrecht, ancienne journaliste de la TSR et présidente de Médecins Sans Frontières suisses. Où commence la censure ? Et où est-elle présente ? Quels dangers menacent les utilisateurs de l'Internet, enfants compris ? Où vont toutes les traces que nous laissons journellement sur la Toile ? Qui les recueille ? Qui les enregistre ?

Ce furent quelques questions que les pannelists, comme on dit ici, autrement dit les débatteurs, ont essayé d'éclairer de leur mieux. Ils ont eu du mérite, à vrai dire, car Rebecca MacKinnon, qui menait les débats, semblait peu concernée par les questions pourtant cruciales.

Le séjour touche à sa fin. Tout le monde est ravi, mais sur les genoux. L'« expédition culturelle » mise sur pieds par la ville de Genève, aidée de quelques sponsors généreux, s'est déroulée parfaitement, grâce aux bons soins de Cédric Alber, conseiller de Pierre Maudet, et d'Olivier Delhoume, qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour organiser cette semaine intensive et passionnante, dont les échos bruissent déjà de part et d'autre de l'Atlantique.

14:35 Publié dans genève rencontre new york | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : genève, new york, fiaf, olivier, delhoume, koch, obrecht | | |  Facebook

08/03/2012

Genève rencontre New York

DownloadedFile.jpegQu'est-ce qu'une rencontre entre deux villes aussi éloignées l'une de l'autre et diverses que Genève et New York ?

C'est le pari un peu fou que relève Olivier Delhoume, photographe et journaliste bien connu, en organisant, pendant une dizaine de jours, une série de manifestations exceptionnelles, qui rassemblent quelques personnalités des deux villes. Une délégation genevoise s'est rendue à New York mercredi, comportant, outre le ministre de la Culture Sami Kanaan, des photographes (Michèle et Michel Auer), des danseurs (le Ballet du Grand Théâtre et Footwa d'Imobility), des musiciens classiques (les solistes de l'Orchestre international de Genève) et de jazz (le trio de Marc Perrenoud), des écrivains (Michel Butor, Guillaume Chenevière et votre serviteur), un éditeur et galeriste (Patrick Cramer), des conservateurs de musées (François Jacob), un cinéaste (Jacob Berger). Pierre Maudet, le maire de la ville, nous rejoindra samedi.

Pendant dix jours, cette délégation fera souffler sur Big Apple ce qu'on appelle l'esprit de Genève. Celui de Calvin et de Jean-Jacques Rousseau, par exemple, mais aussi de Georges Haldas et d'Albert Gallatin (premier ministre des Finances américain), d'Henry Dunant et d'Amiel…

IMG_0677.JPGPremier débat, hier soir, passionné, voire polémique, au siège de la Croix-Rouge américaine. Animé par Walter Füllemann, représentant de la CR à l'ONU, il a réuni un ancien colonel de l'armée US, un journaliste du New Yorker, un avocat spécialisé en droit de la guerre et Roger Mayou (à gauche sur la photo), le conservateur du Musée de la CR à Genève. Les Américains ont de la peine, semble-t-il, avec la Convention de Genève, qu'ils appliquent quand bon leur semble, c'est-à-dire peu souvent. L'exemple de ces zones de non-droit qu'ont constitué les prisons d'Abou Graïb et Guantanamo en attestent. Cette question fut au cœur des débats.

Ce matin, Patrick Cramer, éditeur et galeriste, dont l'aïeul fut le prermier éditeur de Rousseau, exposera dans une galerie new yorkaise quelques affiches rares de sa collection. On se réjouit de les découvrir.

Et ce soir, Michel Butor, qui a si longtemps enseigné à Genève, sera honoré par l'Université de NY.

À suivre…

Site officiel : http://www.thinkswissny.org/genevemeetsnewyork

 

14:40 Publié dans genève rencontre new york | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève, new york, butor, auer, delhoume, perrenoud, olivier, rousseau, dunant | | |  Facebook