07/08/2013

Les livres de l'été (29) : John Goetelen

images.jpegTapez « féminista » sur Google, et vous tomberez aussitôt sur une boutique de lingerie intime proposant soutien-gorges et porte-jarretelles, ainsi qu'une panoplie impressionnante de sextoys…

Mais le terme « féminista » ne se résume pas aux artifices de séduction. Il désigne aussi, aujourd'hui, une mouvance féministe, qui s'inspire du Women's Lib des années 70. En plus extrême. C'est ce mouvement qui, dernièrement, a tenté de faire interdir, à Lausanne, certaines affiches jugées sexistes. Ou encore, qui tente de mettre un terme à l'émission Tango, animée par Sofia Pekmez et Michel Zendali sur la RTS, au prétexte que cette émission, fondées sur des stéréotypes, offrirait une image dégradante de la femme…

Comme on le voit : les « féminista » essaient de remplacer, sous nos latitudes, les anciennes ligues de vertu qui voulaient protéger les femmes (toujours pauvres et dominées) contre l'affreuse agression des mâles (toujours violents et dominants)…

Un petit livre dû à la plume alerte et ironique de John Goetelen (alias hommelibre, voir son blog, ici), apostrophe brillamment « Féminista »* images-1.jpegDans cet essai effronté, Goetelen reprend la plupart des idées en vogue aujourd'hui dans les milieux féministes, les interroge et en discute la pertinence. Ainsi, bien sûr, de l'image de l'homme (et de la femme), de la fameuse (et fumeuse) question des « genres » (qui cherche à nier toute différence biologique au profit d'une différence « culturelle », forcément stéréotypée), de la violence conjugale (pas exclusivement masculine), de la sexualité, etc. La discussion est vive, souvent provocatrice, fondée sur l'analyse de nombreux documents. On sent que Goetelen exprime un peu plus que sa seule opinion dans ce livre, mais aussi et surtout son amour des femmes. Un amour délicat, total, et parfois contrarié.

C'est drôle, tendre et intelligent.

Si les questions de « genre » vous intéresse, il faut le lire séance tenante.

* John Goetelen, Féminista : ras-le-bol, Éditions Atypic, 2012.

 

04:20 Publié dans all that jazz | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : goetelen, féminista, simone de beauvoir | | |  Facebook

Commentaires

Bonjour Jean-Michel,

Merci pour votre appréciation. J'en suis honoré
Je passe demain sur Léman Bleu à 18h pour en parler.
Bonne journée!

Écrit par : hommelibre | 30/04/2012

Votre billet me semble injuste en regard des statistiques de viols et de violence domestique (bien sûr que des femmes sont aussi violentes vis-à-vis de leur partenaire,mais bien moins que l'inverse). Celles aussi des différences de salaire, celles aussi du peu de femmes dans des postes à "pouvoir". Avec 29% de femmes représentées dans son parlement, la Suisse se classe à la 25ème place du classement mondial de l'Union Interparlementaire (UIP), en dessous du seuil critique des 30% de femmes nécessaires dans un parlement pour que les femmes y soient réellement représentées. Celui-ci est atteint au niveau communal uniquement. Source: Ge.ch/egalite/

Écrit par : NIN.À.MAH | 30/04/2012

Bonjour NIN,

La violence domestique contre les hommes est une violence cachée, écartée du débat public. L'Office National de la Délinquance en France, qui établit ses rapports annuels sur la base des enquêtes de victimisation et les statistiques de l'INSEE mentionne depuis plusieurs années que 30% des victimes de la violence domestique sont des hommes. 30%, ce n'est pas 2% ou 5% comme on l'entend habituellement. L'OND précise aussi que les hommes se plaignent ou se victimisent en moyenne deux fois moins que les femmes. Donc 30% de victimes masculines est un chiffre à revoir à la hausse.

Au Canada, les statistiques officielles parlent de 40 à 50% de victimes masculines. Différents chercheurs montrent depuis 30 ans que des centaines d'études démontrent la proportion presque égale de victimes hommes et femmes dans la violence domestique. La violence contre les hommes est donc une pratique tout sauf exceptionnelle en rapport avec celle contre les femmes.

D'autres criminalités sont plus spécifiquement masculines: le meurtres des conjoints (rapport de 1 à 5 ou de 1 à 6 selon les années), ainsi que les viols qui sont très majoritairement masculins. D'ailleurs dans ma thèse je dis que l'on doit éduquer les garçons différemment des filles parce que le rapport à la sexualité est visiblement différent.

Par contre on n'a pas de chiffre sur la pédophilie féminine. Erin Pizzey, une féministe historique qui a mis en place le premier centre pour femmes battues en Angleterre, parle de parité dans ce domaine.

Les fausses accusations se chiffrent de 8% à 40% selon les sources et les études, et les hommes en sont majoritairement victimes.


Sur la question politique, on ne peut pas la traiter avec le reste. C'est une toute autre question. C'est la conséquence d'un système de répartition où les hommes étaient aux champs, à la guerre et à la politique et les femmes à la maison et à l'éducation. Chacun son espace de pouvoir. Cela peut changer bien sûr mais je conteste la thèse d'une supposée domination masculine. Analyser cela en terme de domination d'un genre sur l'autre (dont d'ailleurs on ne voit pas la raison) c'est mettre un bais.

Un jour il y aura peut-être plus de femmes que d'hommes en politique, ou pas.

Écrit par : hommelibre | 30/04/2012

Comment on appele ça déjà en français? Ces renvois d'ascenceur qui ne sont point pour les chats faux? HL fait sa pub assez bien en auto... crate? Il vous dit "merci", mais comme votre article est insuffisant, -vous n'avez pas mentionnez sin passage sur la radio internationale -qui doit bien couvrir la rive française- "Leman Bleu à 18h", ben.. il le rapppelle!
Vous seriez de sa famille au sens familial ce serait du népotisme, ici c'est de la famille des petits cercles du copinage! Voilà le réseautage à la parisienne. Une fois de plus Genève imite son modéle, mais "Celà" ne demeure qu'une caricature de royalisme!
Etes vous "logés" à la m'ême enseigne? La question se pose!

Écrit par : Trio-octet Infernal | 01/05/2012

Quant à la "feminista", sur laquelle HL fait plus qu'écrire, mais s'acharne sur son blog. Blog qui nous sert ici de "référence" - et pour ce commentaire uniquement et non de référence tout court- car le Trio, abrutis fauchés que nous sommes, ne va pas prendre le risque de faucher son bouquin, qui de toute façon ne se trouve pas en librairie.
Nous n'avons ainsi pas pu nous rendre compte de la puissance (sic) de l'argumentation sans doute sur-développée dans l'ouvrage susdit, celui dont vous vous faites l'apologue.
Mais nous doutons qu'il soit supérieur aux écrits de l'auteur, à moins qu'une inspiration extrérieure ne soit venu tels l'esprit sain qui visita Marie, visita une nuit HL, Au moins cet esprit là -puisque l'esprit est masculin- ne risquait-il pas d'appartenir à la feminista.
Car qu'est-ce que la feminista? HL ne voit pas la même que vous , à moins que ce soitr l'inverse! La feminoista selon HL, mine les fondement s de notre sociuétél dans ce qu'elle a de plus "sacré", la famille, le travail, la patrie! Et aussi la liberté de publiciser le consommateur, par tous les moyens, ce qui est pour le moins LA liberté FONDANENTALE du sytéme LIBERAL et non libertaire, de ce qu'un commentateur/fan appelle "la planète HL", si pour certains celle-ci tourne, pour nous elle est bien carrée et plate! Et son système politico-philosophique et inversléement, est extrêmement conservateur au sens réac' l'ancien!
Trio-Octet Infernal Fraction Agée Rouge-Rote Alte Fraktion

Écrit par : Trio-octet Infernal | 01/05/2012

Et une dernière précision,il y a un ou deux commentateur, qui "volant à la rescousse" -de manière certes sympathique- du Trio-Octet, pris sous les invectives Hache-elle-esques, dès que contradictions ceux-ci manifestent avec leur gouaille coutumière, attribue le blog et les interventions du Trio-Octet, à notre pauvre membre abruti An-artiste, donnant les coordonnées de sa région d'habitation... Alors qu'un certain commentateur nous à lancé un "fatwa". Nous tenons ici, à dire que An-artiste, tient -mal- une page de blog "culturelle", et est notre illustrateur, ainsi qu'à notre autre membre Abruti redbaron!
Il serait temps que ces blogeurs comprennent qu'il s ne sont pas dans le "secret du Trio-Octet", et cesse de responsabiliser une seule tête de tous nos écrits.
Merci d'avance à eux!
Bien à vous
Trio-Octet FAR-RAF

Écrit par : Trio-octet Infernal | 01/05/2012

@ Trio-octet:

Vous vous seriez renseigné cela vous aurait évité de dire une connerie de plus. Jmo n'était pas au courant que je passais sur Léman bleu, et je comptais en parler aujourd'hui. Cela tombe en même temps, hé oui, c'est comme ça malgré votre procès d'intention. Rien de programmé, rien de malsain sauf dans votre tête.

Vous êtes content? Vous pouvez taper sur votre bouc émissaire? Avant de dire autant de conneries vous feriez bien de me lire - faites-le vous offrir - et d'argumenter.

Quant à m'acharner, je suis un enfant de choeur à côté de vous et vous pourriez me donner des leçons.

Pour ce qui est d'être libéral, revoyez vos définitions. Je n'ai pas de compte à vous rendre à ce sujet ni même à débattre avec vous vu votre attitude et la manière dont vous tordez ou réutilisez les choses. Méthode facho. J'ai fait l'erreur de vous croire honnête et je l'ai été avec vous. Je ne recommencerai pas.

Pour le reste, troll, je vous emmerde. Et n'oubliez pas de prendre vos médics.

Écrit par : hommelibre | 01/05/2012

"Donc 30% de victimes masculines est un chiffre à revoir à la hausse."

On est encore loin des 50%. Et la seule statistique objective, ce sont les homicides dans le cadre du foyer. Et là ce n'est plus 30%. Et là, il n'y a pas de retour en arrière.


"Les fausses accusations se chiffrent de 8% à 40% selon les sources et les études, et les hommes en sont majoritairement victimes."

Et hl en est victime à 100%. Mais ne faut-il pas prendre ses responsabilités quand on séduit une personne immature (?) de nombreuses années plus jeune (20?, 25?, 30?)? Et assumer?


"mais aussi et surtout son amour des femmes."

dsk aussi aime (aimait?) LES femmes. N'est-il pas plus raisonnable d'en aimer UNE?

Quand qqn est capable de parler de "viande" à propos d'une femme, il serait plus juste de titrer "Machista".

Écrit par : Johann | 01/05/2012

Troll Johann,

Il faut 50-50 pour être pris en compte? Ce n'est pas assez, 30%, ou 40? Ma parole, vous êtes un boucher! Mais au Canada il y a 50% voire plus. Ce n'est pas encore assez?

Pourquoi ces statistiques seraient-elles moins objectives? Les campagnes sur la violence conjugale utilisent les statistiques, vous ne les avez encore jamais remises en causes.


Si nous prenons les statistiques objectives, alors il y a moins de 2'000 viols par an en France (ce qui reste toujours de trop, mais ne fait pas 78'000). Pour les meurtres, oui 150 femmes tuées par leur compagnon, pour environ 30 hommes tués par leur compagnes. On laisse de côtés les hommes qui se suicident suite de séparations humiliantes (80% des suicides).

A part ça vous êtes une vraie merde. Vos attaques personnelles sont de petits joyaux fascistes. Décidément, Marine Le Pen est une gentille à côté de certains ici!!! :-))))


Hé oui, elle était plus jeune. Terrible, ça hein? Pour ne rien vous cacher, j'ai dans mes proches une connaissance qui a vécu très heureuse avec un hommes de 20 ans plus jeune qu'elle. Raaahhh, la salope....

Quoi qu'il en soit, personne immature, cela reste à prouver. Qu'en savez-vous? Vous avez un dossier médical sur elle? Vous faites dans la calomnie maintenant? Vous m'accusez? Je ne dirai pas ce que je sais de vous, je n'emploie pas vos méthodes. Mais cela pourra servir en d'autre contexte le cas échéant.

Pour ce qui est de la viande, vous pouvez sortir cela du contexte. Figurez vous que j'ai revu la personne en question, nous avons passé une excellent soirée avec des amis. Et mes propos ont été compris par bien des gens. Elle voulait savoir ce que les hommes pensent d'elle, je lui ai donné le meilleur signal possible, qui lui a fait comprendre pourquoi elle ne trouvait personne. Capisco, troll?


Dans ce monde il faut apprendre à vivre avec les salauds. Merci de me le rappeler. Mais surtout ne parlez plus de morale ou de justice. Quand on se permet d'écrire ce que vous écrivez ici, qui est de la calomnie, on va se cacher bien vite. Vous n'avez aucune morale. Vous êtes prêt à tout pour salir.

Écrit par : hommelibre | 01/05/2012

La fête du travail, c'est une fois par année. La fête des femmes — féminista ou pas — c'est tous les jours! Belle journée à toutes et à tous!

Écrit par : jmo | 01/05/2012

Et voilà, comme d'hab, à court d'arguments valables*, HL qui n'a pas pris ses tranquilisant Lapilul, (parce que la pilule c'est pour les nanas), pique sa crise, invective, devient Troll, et clôt le débat! Si T-rex chantait Métal Guru, lui c'est le gourou de métal, il n'aime que ceux qui le flattent...
HL, c'est très mauvais pour le coeur physique ses crises régulières, vous devriez allez vous coacher!
AHAAHAHAHAH!
*Voici le notres: Efectivement vous aimez tellement la publicité, que votre passage sur la radio bi-nationale Leman Bleu, -événement d'une importance mondiale, si cette radio n'était pas locale, helas, hélas- vous l'aviez déja annoncée sur votre blog. Et non, celui qui nous offrirais votre livre serait un de nos ennemis, parce que "celà"-comme vous l'écrivez à chaque phrase, ce qui est certes preuve de votre talent de littérateur et de philosophe, voire de politologue - voudrait dire qu'il l'aurait PAYE! Or nous vous l'avons déjà écrit, vous êtes impayable, et nous répétons ne nous envoyer pas la facture!
Et nous savons noirs que nous vous écrivons sous la perpétuelle menace de vos fans, et de vos avocats!
Et puis c'est le moment d'écrire les discours de Bayrou, et non celui de répondre à tous ces trolls que vous voyez partout:
Déja 2 -à part vous et J-M O,- sur 3 c'est-à dire 66, 6666 % des commentateurs, il est vrai que vous n'êtes pas sur votre blog, avec vos HABITUELS contempteurs/trices

Écrit par : Trio-Octet infernal | 01/05/2012

Raaahhh, pas content le troll Trio-Octet. Ben non, je ne joue plus à votre jeu. Fichtre, on dirait que la jalouse coule en écume de votre cerveau. Il faut rabaisser, diminuer, montrer l'insignifiance de passer sur Léman Bleu. Léman Bleu, chaîne locale: quelle déchéance à vos yeux! Vous avez le mépris des petits. Je l'avais déjà compris.

Écrit par : hommelibre | 01/05/2012

Voui, Monsieur, pardon votre seigneurerie, jalouse nous sommes! Il y a tant chezu vous à jalouser! Et nous aurions trop peur de vous contredire, car encore est toujours -non pas de faute ici-.
Aussi c'est comme vous dites, et écrivez, nous pensons tout et le Tout comme vous et vos Tous, bravos, félicitations et merci encore de votre éclairage éclairant les recoins les plus sombres de nos personnalités méprisables.
Un sac Micoop de cendres sur la tête, à genoux nous avançons, dans le désert de notre société moderne, les genoux déjà râpés, guidés par la seule puissance émanant des ondes de votre cerveau surpuissant et aux neurones surnumértaires, vers cette seconde capitale de l'esprit, la bien nommée cité de Calvin, sans tigre, mais pleine de moteurs.
Fort de vos cours et de votre coaching par commentaire, nous allons, empêchant les vendeuses de s'asseoir, par contrat, et à votre image, pardon celle que vous nous avez punaisée à votre image, non seulement méprisants les petits, mais les écrasants tels des hérissons, comme vous l'avez écrit en son temps, "sans état d'âme".
Merci de nous avoir donner la conscience qu'il est plus facile d'écraser ceux -ci que des éléphants , même roses!
Pour atteindre votre niveau, nous avons été obligé de prendre tout ce que les pharmacies offrent, sur la route du pélerinage vers Saint HL en dépassant toutes les doses prescrites,afin de guérir cette schizophrénie qui fait de nous selon votre définition, à la fois de facho et de maoistes, et on en oublie un. Notre litanie est ainsi incomplète! Nous faisons appel à votre mansuétude coutumière envers tout contradicteur.
Que votre sainte grâce pardonne aux vermisseaux que nous sommes, ainsi asticotés nous avouons: Nous avons triché au jeu dont nous ignorons la règle, mais que vous dans votre infinie sagesse vous avez su débusquer.
Les nanistes infernaux, sans o, car ce serait un péché! et que ça nous rendrais sourd à vos mantras

Écrit par : Trio-octet Infernal | 02/05/2012

Qu'est-ce que ce "baragouin"? En matière de règles, Trio machin, pour le moins vous piétinez allègrement celles de la syntaxe et de l'orthographe.

Écrit par : Edouard | 02/05/2012

La fête du travail, c'est une fois par année. La fête des femmes — féminista ou pas — c'est tous les jours! Belle journée à toutes et à tous!

Écrit par : How2Blog | 02/05/2012

AH, Edouard, piétiner et allègrement fait effectivement partie de nos qualités et effectivement nous avons piétinés non seulement la syntaxe, l'orthographe, mais aussi les accords... Mais comme disais un guitariste célèbre pour nous, "qu'importe que la guitare soit désaccordée l'important c'est les sons qu'on en tire" -de la guitare, donc-. (citation approximative)
De plus, nous Anes Abrutis, faisions œuvre de contrition, prêt à ramper devant l'esprit du Grand et Saint HL. Il était donc normal que la forme de l'écrit corresponde à l'intention.
Bien à vous

Écrit par : Trio-octet Infernal | 05/05/2012

John Goetelen est de ceux qui font de la propagande contestataire une passion, un métier. Une justification.
Je pense pour ma part que ce monsieur est mal dans sa peau, peut-être a-t-il eu des séances de psychanalyse freudienne qui ont tourné au vinaigre et lui ont inculqué des symboles phalliques à outrance ? Difficile d'être objectif à cet égard.
Une chose est sûre, néanmoins : son combat contre les femmes est devenu sa doxa, sa raison d'être, son leitmotiv. Il nous pond quotidiennement quelques mots pour dénoncer les maux de ses semblables.
Oublie-t-il peut-être que 95% de la criminalité provient des hommes ?
Que les viols sont majoritairement masculins ?
Que la pression sociale exercée sur les femmes est immensément plus conséquente ?
Qu'il y a une violence symbolique à leur égard et qu'elles en sont victimes ?

Oui, il y a probablement des femmes qui sont violentes. Beaucoup, sûrement aussi. J'en ai connu une : ma mère.
Je n'en fais cependant pas une lutte personnelle. J'ai la décence de ne pas considérer mon cas comme universaliste. John, j'espère sincèrement que tu réussiras à dépasser cette phase difficile et que tu relativiseras ta propre situation.

Écrit par : Grégoire Barbey | 05/05/2012

Les commentaires sont fermés.