13/03/2012

Genève rencontre New York (suite et fin)

f-2012-03-12-book.jpgDernier jour à New York.

Visite du Metropolitan Museum le matin avec ses trésors de peinture italienne, flamande, espagnole.

Le soir, présentation de L'Amour nègre (et de son auteur) au French Institute de l'Alliance française, sur la 60ème rue. Les discussions ont lieu dans la bibliothèque. 60'000 volumes. La plus grande bibliothèque francophone des USA. Elles sont menées, de main de maître, comme toujours, par Olivier Delhoume, qui connaît le livre, et la littérature française, sur le bout des doigts. Dans le public, des Genevois bien sûr. Mais aussi des Américains férus de littérature française. C'est la première fois qu'un auteur suisse est reçu dans cette impressionnante bibliothèque.

Ensuite, il faut foncer à Cooper Union où se tient un débat sur la censure et Internet qui met aux prises un journaliste saoudien, Internet_Censorship1-600x500.jpgEbtihal Mubarak, Anas Qtiesh, un blogger syrien établi à San Francisco, Stéphane Koch, bien connu de la blogosphère helvétique, et Thérèse Obrecht, ancienne journaliste de la TSR et présidente de Médecins Sans Frontières suisses. Où commence la censure ? Et où est-elle présente ? Quels dangers menacent les utilisateurs de l'Internet, enfants compris ? Où vont toutes les traces que nous laissons journellement sur la Toile ? Qui les recueille ? Qui les enregistre ?

Ce furent quelques questions que les pannelists, comme on dit ici, autrement dit les débatteurs, ont essayé d'éclairer de leur mieux. Ils ont eu du mérite, à vrai dire, car Rebecca MacKinnon, qui menait les débats, semblait peu concernée par les questions pourtant cruciales.

Le séjour touche à sa fin. Tout le monde est ravi, mais sur les genoux. L'« expédition culturelle » mise sur pieds par la ville de Genève, aidée de quelques sponsors généreux, s'est déroulée parfaitement, grâce aux bons soins de Cédric Alber, conseiller de Pierre Maudet, et d'Olivier Delhoume, qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour organiser cette semaine intensive et passionnante, dont les échos bruissent déjà de part et d'autre de l'Atlantique.

14:35 Publié dans genève rencontre new york | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : genève, new york, fiaf, olivier, delhoume, koch, obrecht | | |  Facebook

Commentaires

Très belle "Lettre d'amour à l'étrangère".

"Saurai-je aimer comme j’écris ?" That is the question! L'écriture sublime l'amour, on n'aime jamais comme on écrit et cela suffit à justifier l'écriture.

(Je commente ici, les commentaires sont fermés; j'ai cassé la serrure, pardon).

Écrit par : Ambre | 14/03/2012

Merci, Ambre, de votre commentaire. Quand on écrit, on n'a jamais fini de faire le tour du monde…

Écrit par : jmo | 15/03/2012

On a suivi l'expédition avec intérêt. Bravo.

Écrit par : ab | 16/03/2012

Fascinant. Merci de m'avoir informé de cela. Ceci est très utile.

Écrit par : femme | 25/03/2012

Merci pour l blog excellent.

Écrit par : canvas art | 27/03/2012

Les commentaires sont fermés.