31/08/2010

Bernard Rappaz et le loup valaisan

images.jpegLe Valais est un bien étrange canton : on y tue les loups et on y épargne les chanvriers.

C'est un fait : le loup a mauvaise presse. Depuis le Moyen-Âge, c'est la figure du Mal, de la bestialité stupide (rappelez-vous Ysengrin), de la voracité, etc. Et personne, ou presque, ne prend sa défense. Trop de dégâts. De pauvres brebis innocentes égorgées. Pourtant, souvenez-vous, c'est une louve qui a nourri Romulus et Remus, les jumeaux fondateurs de Rome…

Bernard Rappaz, lui, sait tirer les ficelles des journaux. Il a même inventé un nouveau feuilleton : le feuilleton de sa grève de la faim. Mourra ? Mourra pas ? Son tour de force, c'est de faire croire que son destin est entre les mains des autres. Juges, policiers, médecins. Témoins de son martyre. Lecteurs des journaux. Alors qu'il est seul responsable de sa situation. Un as en manipulation médiatique, ce Rappaz, avec sa tête de loup des steppes, sa volonté farouche de défier les hommes.

Qui est le plus dangereux ? Rappaz ou le loup valaisan ? Je me garderai bien de trancher. Mais s'il faut défendre les faibles et accabler les forts, alors sauvons les loups et abandonnons Rappaz à son triste feuilleton.

09:30 Publié dans Grandes Têtes Molles | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : bernard rappaz, loup, valais | | |  Facebook

Commentaires

Faut pas pousser mémé dans "le cannabis"!

Écrit par : oceane | 31/08/2010

"Alors qu'il est seul responsable de sa situation."

Vous oubliez qu'au moment des faits, le Conseil Fédéral annonçait une prochaine dépénalisation du cannabis et que depuis, le vent semble avoir changé.

Vous oubliez les campagnes de diabolisation envers le cannabis menées par les Etats-Unis et financées par les industries chimiques dans les années 50 pour aider leur nylon.

S'il fallait abattre tout producteur de drogues qui causent des dommages en Valais, il ne resterait pas grand-monde et vous n'auriez plus de fendant.

Écrit par : George-André Bitoniaux | 31/08/2010

Merci Georges-André!!!

Il n'y qu'en Valais que loup fait couler autant d'encre... Mais quand on connait cet animal fabuleux, on sait très bien que les valaisans en rajoutent à foison! Il leur suffirait simplement de protéger leurs troupeaux au lieu de les laisser seuls en montagne sans surveillance... Il a été proposé pas mal de solutions dont les chiens Patou (comme dans les Pyrénées)... Faut pas trop se plaindre non plus... chaque brebis est remboursée par l'état alors qu'on foute aussi la paix aux loups... Il était là bien avant la colonisation humaine des montagnes en Valais! Mais sans leurs foutus fusils, on se demande bien ce que seraient ces gens-là... sans leur fierté d'assassiner un loup simplement par plaisir de la tuerie et surtout sans savoir si c'est bien du bon loup dont il s'agit...
Pour ce qui est de Bernard Rappaz... Mais foutez-lui la PAIX! Est-ce que vous vous rendez compte à quel point vous êtes manipulés par les médias?... Médias qui se font d'ailleurs pas mal de fric sur son dos...

Écrit par : Marie | 31/08/2010

Concernant Bernard Rappaz, c'est très bien que ce type a recommencé avec sa grève de la faim. Et espérons que cette fois, ce type qui se fout du monde, qui pense que la justice doit se plier à ses petites caprices, crève dans sa cellule. On doit se débarasser de se genre de type.

Écrit par : why_me | 31/08/2010

Et moi je dis qu'il y a de grosses merdes en Suisse qui s'amusent à faire un plat gigantesque du cas Rappaz pour finalement des broutilles car Monsieur Rappaz ne tue personne. Il est très facile de manipuler et de pousser à bout des personnes aussi fragiles médiatiquement ou même socialement que Monsieur Rappaz parce que justement il a une gueule. Chacun sa perspective de vue... et Le Juge est Roi.

Mais qui fait grand cas du problème des identités virtuelles sur Internet? Vous êtes-vous posé la question de la possibilité d'un trafic, de la manipulation et du contrôle par Internet des personnes qui désirent venir séjourner en Suisse, travailler en Suisse ou trouver un mari. Le monde n'est pas riche comme la Suisse et la Suisse n'est pas aussi vaste que les Etats-Unis. Tous se contrôle facilement en Suisse puisque nous avons une excellente instruction. J'aimerais bien savoir combien de femmes disparaissent ou s'évanouissent de la planète. Je ne veux pas fouiller dans le milieu du sexe mais il me semble que c'est très grave. Il est impératif d'écrire avec des adresses email officielle et reconnue par des fournisseur d'accès ou d'avoir une carte d'identité virtuelle reconnue par une Organisation Officielle et reconnue.

Monsieur Rappaz peut aujourd'hui faire la une des journaux pour des histoires qui semblent être des histoires de voyou. Mais il y a la description des faits physiques et il y a l'autre description, psychologique. La loi est comme les programmes informatique. Il y a des failles à certains endroits et le virus ou le spyware s'introduit. Monsieur Rappaz s'est lancé dans un commerce suite à ce qui semblait être un vide juridique à l'époque. Ce vide juridique s'est comblé, et oui une mise à jour de l'interprétation des lois et tout est réglé. Ne reste qu'on a trouvé un "rootkit" et Monsieur Rappaz est le grand méchant loup de Suisse.

Le jugement est établi. Personne d'autre ne peut juger sinon le juge. Chacun son boulot, chacun sa place et faites du mieux que vous pouvez dans la vie au lieu de cracher sur les autres.

Pensez à cette histoire d'identité virtuelle. A partir d'une certaine prise de conscience de ce que signifie naviguer sur Internet et des possibilités techniques, les implications juridiques qui sont fournies par des cases à cocher et des coordonnées, les réseaux sociaux, vous avez tout à coup une maîtrise presque fantastique en considérant la taille de la Suisse. Sachez que le trafic d'être humains dans le monde fait partie des trois plus gros problème de la planète. Je n'aime pas l'idée que mon pays, le pays dans lequel je vis soit inconsciemment partisante d'entreprises privées dont personne ne peut rien savoir ni même la Confédération.

Bref, on crie au loup mais le vrai loup à mon avis est à la maison en train de naviguer dans la deuxième réalité, Internet! Monsieur Rappaz nous vend un peu d'euphorie, et alors? Mais que l'on puisse manipuler et contrôler librement des êtres humains depuis la Suisse, ça ne vous dérange pas?

Pour moi, c'est pas Monsieur Rappaz le GROS NAZES...!!!

Écrit par : Tombe la neige | 31/08/2010

Il faut continuer de parler de Monsieur Rappaz. Je considère cette histoire comme de la répression... politique? économique? éthique? Parlons-en et parlons de Monsieur Rappaz. Que pense les droits de l'Homme à ce sujet? Je me creuse... Sommes-nous libre en Suisse?

Non seulement nous jugeons tous Monsieur Rappaz, mais après la prison? Sa maison? Son entreprise? Son avenir? Je trouve ce jugement extrêmement cruel et démontre une absence d'humanité car sans parler de la punition que Monsieur Rappaz va payer par la prison et l'amende, il repartira en-dessous de zéro. C'est qui le plus tordu dans cette histoire? Ça me fait très peur psychologiquement et socialement. Je pense que c'est de la folie furieuse tout cela.

Le punir,
C'est la loi.
Mais est-ce qu'on ne le tue pas aussi indirectement?
C'est hors la loi.

Et Christo a emballé le Reichtag...

Écrit par : Paul | 01/09/2010

oui bernard est un connard et avis à ceux qui le défende, vous n'avais pas vécu avec lui ! moi oui 5ans et il m'a battu insulter insulter ma mère...... jamais personne ne m'a fais autant de mal ... il me disais que tout le monde serais plus heureux sans moi et il à bien faillit arriver à ses fin puisque après la mort de mon frère j'ai tenté de me tué plusieurs fois et je suis tombée en dépression .quand je pense à mon ex beau père la seule chose qui me vienne à l'esprit c'est un écœurement profond et une forte envie de vomir !
le loup m'effraie pas Bernard rappaz oui !

Écrit par : so | 01/09/2010

Bernard Rappaz ? C’est le pire du pire. Il a cultivé du chanvre, il a vendu cannabis, il a donc été un dealer. Il a profité et c’est fait beaucoup d’argent pour avoir vendu de sa production de drogue. Depuis un certain temps il vient pleurer devant les médias pour qu’on le soutienne dans son combat contre la justice car il croie qu’il a été trop sévèrement jugé. Pour information il a été jugé ainsi puis en recours, tout a été confirmé et le Tribunal Fédéral a donné raison à la justice pour sa peine. Il s’amuse avec la justice. Il croit qu’en faisant la grève de la faim il peut, sans problème, faire plier la justice pour qu’on le sorte de prison et qu’il puisse faire sa peine à la maison. Heureusement au Tribunal Fédéral, des juges ne se sont pas fait avoir et Bernard Rappaz est retourné en prison. Il a recommencé sa grève de la faim ? Tant mieux pour lui, comme ça il va perdre encore un peu de ventre. Avec son look d’alcoolique et de junky, il pourra, à sa sortie de prison, jouer les playboys étant donné qu’il aura un ventre plat. Mais qu’il n’oublie pas de mettre un sac Migros sur la tête. Avec ses cheveux et sa moustache, il est tellement ridicule. Ce qu’il serait génial, c’est que sa grève de la faim se passe tellement mal que Rappaz rejoigne le ciel. Ainsi, il y aura un dealer en moins. Ne soyons pas aussi méchant mais ce type est une sale bête qui essaie de profiter du système. Et les gens qui vont ou qui ont signé la pétition pour Rappaz ont fait une très grosse erreur. On ouvre la porte à des gens, ayant des peines nettement plus longues, de faire la grève de la faim pour qu’on les libère avant ou qu’on les laisse retourner à la maison sous contrôle. Imaginons que ce soit un pervers sexuel, multirécidiviste, qui se retrouve à la maison et qu’il recommence ses crimes. Un grève de la faim et voilà on est libéré.

Écrit par : why me | 01/09/2010

http://www.youtube.com/watch?v=jMqVrUSz62o

Écrit par : Hediger | 02/09/2010

Les commentaires sont fermés.