01/07/2010

La vérité sur le massacre de la flottile de la paix

Voici un article rédigé par Gilles Halais, de France-Info, sur l'attaque, par l'armée israélienne, de la flottile de la paix pour Gaza, le 31 mai dernier. Édifiant…

DownloadedFile.jpeg« Des corps criblés de balles, des victimes abattues pour certaines à bout portant : c’est ce que révèle l’enquête menée par des médecins légistes turcs, quelques jours après l’assaut lancé par les commandos de marine israéliens contre la flottille de la paix, au large de Gaza. La plupart des victimes – des militants pro-palestiniens de nationalité turque – ont été abattues de près, avec des pistolets, si l’on en croit le porte-parole des médecins légistes turcs, Yalcin Buyuk.

L’un des corps avait deux balles au bras, une dans le dos et une dans le genou, affirme-t-il. Un autre avait une seule balle, logée au centre du front. Une véritable exécution à bout portant. Deux des neufs hommes abattus ont reçu cinq balles chacun. Un autre portait la trace de six impacts. Cinq d’entre eux ont été touchés à la tête. A une exception près, les projectiles examinés par les experts sont des balles de calibre 9 mm, généralement utilisées dans des armes à canon scié. Au total, les neuf victimes ont essuyé 30 balles. Outre les neuf morts, on dénombre 24 blessés toujours hospitalisés à Ankara, la capitale turque. D’après les médecins, sept d’entre eux sont dans un état jugé critique.

Le navire sur lequel les commandos de marine israélien ont été héliportés faisait partie de la flottille de six bâtiments transportant de l’aide humanitaire et du matériel destinés à Gaza. Au cours de l’assaut, les soldats d’élite ont ouvert le feu sur les passagers. L’armée israélienne affirme avoir agi en état de légitime défense. Cependant, aucune arme ne semble avoir été découverte sur le navire. Et les organisateurs de la flottille affirment de leur côté que les commandos israéliens ont tiré aveuglément sur les passagers, qui se sont défendus avec des barres de fer. »

Gilles Halais, avec agences

11:30 Publié dans all that jazz | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : israel, flottile de la paix, gaza, massacre | | |  Facebook

Commentaires

Pour cette vérité là, vous allez vous faire descendre incessamment sous peu par une certaine horde en furie qui sévit ici!

Écrit par : attention | 01/07/2010

Il ne me semble pas que le jeune assassiné sur une route vaudoise ait menacé et frappé les policiers vaudois avec une barre de fer ?

Écrit par : Corto | 01/07/2010

Un échec militaire
La marine israélienne a utilisé des balles réelles et a tiré de manière directe sur les solidaires civils. Cette utilisation disproportionnée de la force a suscité une grande indignation sur la scène internationale.
Le chef de l’armée et le chef de la marine israélienne accusent le ministre de la guerre Ehud Barak d’avoir pris la décision militaire de mettre la main sur les bateaux.
Une source militaire du port israélien d’Ashdod a dit que les Israéliens ne pensaient pas que les activistes allaient se rassembler pour se défendre et que la prochaine fois, ils prendraient cette situation en compte.
Des écrivains et des analystes israéliens questionnent le ministre de la guerre et le chef de la marine pour savoir comment des civils sans armes pouvaient frapper des commandos bien entraînés et fortement armés, puis les maîtriser et en jeter un par-dessus bord.
Échec politique
Au niveau politique et au sein du gouvernement, des voix s’élèvent pour critiquer cette opération qui a suscité un tollé de critiques sur la scène internationale.
Plusieurs ministres israéliens ont confirmé, au journal hébreu Ahronot, que l’armée israélienne avait promis que l’opération prendrait fin sans dégâts collatéraux.
Les militaires disent cependant que l’armée ne prend pas les décisions elle-même ; les politiciens ont été bien informés de l’opération.
A noter que le conseil israélien de sécurité nationale se réunira pour étudier les résultats de l’opération tragique. Le conseil restreint des ministres étudiera pour sa part les discussions du Conseil de Sécurité et la condamnation internationale.
Échec médiatique
Les images publiées par les médias sionistes pour justifier l’attaque de la marine israélienne n’ont donné que le contraire des effets escomptés. Le monde entier a vu les soldats israéliens tirant sur des civils non armés.
Amos Harel écrit dans le journal hébreu Haaretz que même si "Israël" continue à fabriquer des images montrant les civils portant des couteaux, le monde ne changera pas son avis sur cette utilisation disproportionnée de la force.
Et bien que les chaînes de télévision israéliennes diffusent de nouvelles images, les chaînes mondiales continuent à diffuser les premières images qui montrent les soldats israéliens attaquant des civils.
Les écrivains israéliens se demandent comment les médias sionistes ont échoué à stopper les médias palestiniens et internationaux. Ces sont les Palestiniens et le mouvement du Hamas qui en sortent victorieux.
Échec diplomatique
La convocation d’ambassadeurs israéliens, dans plusieurs pays arabes et occidentaux, représentait un choc ardu pour le ministère israélien des Affaires étrangères qui n’a pas parlé aux ambassadeurs étrangers pour leur donner des explications pour répandre un peu de calme.
Le journal hébreu Maariv remarque que l’apparition du premier porte-parole d’"Israël", le Premier ministre Netanyahu, douze heures après l’incident, représente un nouvel épisode de cette série d’échecs médiatiques et diplomatiques.
Amos Harel note combien la position officielle sioniste était faible, hésitant à donner des détails sur les morts et les blessés et sur la maîtrise totale des bateaux.
Notons enfin que la non-arrivée des bateaux à Gaza s’avère plus positive que son arrivée. En fait, le sang des solidaires est arrivé avant leurs corps et leurs aides. Le crime a mis l’Entité sioniste toute nue devant le monde entier. Et bien qu’elle soit assiégée depuis quatre ans, Gaza est sortie victorieuse.

Écrit par : Farid | 01/07/2010

Je pense que Patoucha ne va pas tarder à nous copier/coller environ 350 lignes du premier article de propagande israélienne qu'elle aura trouvé en googlant "Flottille paix mensonges pas vrais ils sont tous méchants"

Écrit par : Djinius | 01/07/2010

La "vérité"... vous voulez dire la version officielle des autorités turques, dont le parti islamiste au pouvoir AKP, tente d'envenimer au possible les relations turco-israeliennes, afin de rapprocher leur pays du monde musulman.

Cette vérité n'est donc pas plus crédible que celle des autorités israéliennes, et nous ne saurons probablement jamais ce qui s'est passé. La seule chose qui est certaine est, en revanche, que la "flotille de la paix" n'était rien d'autre qu'une provocation de militants islamistes turcs organisée avec la complicité de leur gouvernement et le soutien d'"idiots utiles" humanistes occidentaux, sur le prétexte de la souffrance des habitants de Gaza.

On aura beau m'expliquer, je ne pourrai jamais croire à la légitimité d'une opération lancée depuis un territoire occupé (Chypre du Nord) et avec le soutien d'un état génocidaire, négationniste et violateur des droits humains tel que la Turquie.

Combien des participants à la flotille de la Paix vont-ils par exemple soutenir la "caravane de la Paix" qui vise à briser le blocus de l'Arménie par la Turquie ? http://www.armenews.com/article.php3?id_article=62251

Combien d'entre-eux ont-ils entamé des actions contre ce blocus de l'Arménie au début des années 90, alors que la situation de l'Arménie était pourtant infiniment pire et délaissée que celle de Gaza aujourd'hui ?

Écrit par : Punica Fides | 01/07/2010

Si dès qu'un Etat a commis des crimes, la légitimité de l'ensemble de ses actions pouvait être contestée, alors! Ce n'est quand même pas les répressions de Madagascar qui rendent l'Etat français illégitime dans tout ce qu'il fait.

Écrit par : RM | 01/07/2010

Tsahal est une armée économe en vies humaines, adepte de la pureté des armes, armée non seulement ultra-sophistiquée mais profondément démocratique dont j’ai salué maintes fois la conduite en temps de guerre. Bernard-Henri Levy. Signataire de... l'Appel à la "raison" JCall

Écrit par : dany | 01/07/2010

Alors si l'entarté le dit, c'est que c'est vrai, forcément non ? Ou alors vous nous prenez vraiment pour des cons ?

Écrit par : Djinius | 01/07/2010

Il me semble aussi que ça censure sur ce blog, ben voyons !

Je disais donc, que le fait que les balles aient été tirées à blanc prouvent justement que les soldats étaient légitime défense, que si ils avaient voulu abattre les activistes munis de barres de fer, il ne faut pas l'oublier, ils ne l'aurait pas fait à bout portant !

Écrit par : Corto | 01/07/2010

Pardon, à bout portant, pas à blanc !

Écrit par : Corto | 01/07/2010

Farid, des civils dignes de ce nom, obtiennent des autorisation pour se rendre dans un pays souverain, regardé ce qui c'était passé dans le Chat el Arab irakiens quand un zodiac de la British army avait été kidnappé par les force iraniennes, 3 mois de détention pour ces soldat, alors que d'après les repérages GPS, ce zodiac était bel et bien dans les eaux iraniennes !

Concernant le Marmara, il a quitté la Turquie sans autorisation de se rendre en Israël, il avait un ordre de route pour Chypre !

Ensuite parmi les activistes turques, certains étaient même rechercher par la police turque !

Concernant la Turquie, elle a massacré par hélicoptère des Kurdes (11) dans leurs montagne une semaine après le Marmara, personne n'en a parlé !

Israël ne peut pas laisser entrer dans ses eaux territoriales des vaisseaux sans autorisation concernant leurs destination, qu'elle se disent humanitaires ou pas, ces bâtiments peuvent tout aussi bien contenir des menaces contre Israël, si l'on s'en tient aux déclarations des mollahs concernant le fait de rayer Israël de la carte !
Tout bateaux de destination d'Israël doit être rigoureusement inspecté par la sécurité israélienne dans le port de départ, surtout si il a été affrété par une organisation proche du régime iranien !

Concernant les allégations concernant le fait que Tsahal aurait ouvert le feu en premier lors de l'accostage, les résultat des enquêtes fourniront les preuves sur les faits, je ne vois pas comment ce poste peux affirmer sérieusement des faits rapportés par des membres de cette opération !
Néanmoins, les preuves filmées attestent le contraire, tant celles filmées par l'armée israélienne que les images fournies par les passagers.

Il semble que nous nageons dans de la propagande irresponsable.
Israël a accepté une enquête internationale et le ministre turque de l'économie lors de sa rencontre de ce jour, à admis les faits présentés par Israël concernant le Marmara, ce qui ne laisse pas tellement de doute sur certaines allégations !

Écrit par : Corto | 01/07/2010

A lire absolument

Interview de Jacob COHEN auteur de "LE PRINTEMPS DES SAYANIM", éditions l’HARMATTAN


Pourquoi ce titre ?

J’ai voulu que le terme « sayanim » apparaisse d’emblée et interpelle le lecteur. On se pose la question, et la définition se trouve juste dans les premières lignes de la 4e. La problématique est installée, sans faux-fuyants, et sans réserve.


Voulez-vous nous la rappeler ?


Les sayanim – informateurs en hébreu – sont des juifs de la diaspora qui, par « patriotisme », acceptent de collaborer ponctuellement avec le Mossad, ou autres institutions sionistes, leur apportant l’aide nécessaire dans le domaine de leur compétence.


Comment avez-vous eu l’idée d’écrire sur les sayanim ?


C’est la conjugaison de plusieurs éléments. La lecture de tout livre sérieux sur le Mossad montre l’importance essentielle de ces citoyens juifs qui décident de travailler pour les services secrets israéliens. Imaginez des dizaines de milliers d’agents, occupant des fonctions dans toutes les couches sociales, et qui obéissent au doigt et à l’œil au Mossad. Il est à noter que les auteurs anglo-saxons sont beaucoup plus prolifiques sur ce sujet.


Je suis d’assez près l’actualité proche-orientale, et je consulte les médias des 2 bords. Et je suis sidéré, presque fasciné, par la puissance médiatique du lobby pro-israélien. Et comment il arrive à faire rentrer dans les esprits, jusqu’à devenir des banalités admises, des concepts comme « la seule démocratie de la région », ou tellement aberrants, comme « assurer la sécurité d’Israël ».


Le fait de savoir que des sayanim sont en grande partie le moteur de cette propagande permet une lecture plus lucide et plus pertinente de l’actualité.


Est-ce une réalité ?


Je comprends le sens de la question. Je cite Gordon Thomas au début du livre. C’est un spécialiste reconnu des services secrets, en particulier du Mossad. Tellement reconnu qu’il a interviewé tous les chefs du Mossad depuis les années 60, et tous ont admis, en s’en glorifiant, l’apport crucial des sayanim à travers le monde.


Quel est leur nombre ?


En France ils seraient près de 3000. Ostrovski, ex-agent du Mossad, estime leur nombre à 3000 rien qu’à Londres. On peut imaginer leur importance aux Etats-Unis. Mais le « réservoir » est infini. Si on associe le Bnai Brit (franc-maçonnerie juive internationale), la WIZO (organisation internationale des femmes sionistes), les organisations judéo-sionistes nationales, comme l’UPJF, l’UEJF, le CRIF… en France, ainsi que les sympathisants, on arrive facilement au chiffre de un million de juifs prêts à travailler pour le Mossad.


Pouvez-vous citer un cas concret ?


Pour citer Victor Ostrovsky. Lorsque la France a construit une centrale nucléaire en Irak dans les années 70, des scientifiques irakiens étaient venus à Saclay pour se perfectionner. Le Mossad était bien sûr intéressé à les connaître pour pouvoir agir sur eux. N’importe quel autre service secret aurait eu besoin de moyens et de temps pour y arriver. Le Mossad s’est tout simplement adressé à un sayan qui travaillait à Saclay, et qui lui a fourni les dossiers complets. Après, c’était un jeu d’enfant de faire pression sur l’un d’eux.


Ces agents juifs n’interviennent-ils que dans des cas d’espionnage ?


Pas du tout. Les sayanim interviennent aussi et surtout dans les manipulations médiatiques. D’ailleurs le Mossad possède un département important, appelé le LAP, pour « guerre de propagande ». Il me revient un exemple historique. Rappelez-vous le film EXODUS. Il a réécrit l’histoire de 1948 et imposé la vision sioniste pour au moins une génération. En 1961, c’est le premier ministre israélien en personne qui a accueilli l’équipe du film à l’aéroport. C’est dire l’importance qu’on lui accordait.


Et plus récemment ?


Le cas le plus flagrant est celui du soldat israélien enlevé par le Hamas. Le réseau des sayanim à travers le monde a fait en sorte que son nom soit tellement matraqué que personne ou presque n’ignore son nom. Par ailleurs, son père a été reçu à plusieurs reprises par tous les dirigeants occidentaux, par le secrétaire général de l’ONU, par les autorités de l’Union européennes, de l’UNESCO, enfin le gratin mondial. Je rappelle qu’il s’agit d’un caporal d’une armée d’occupation. Quel autre prisonnier peut bénéficier d’une telle sollicitude internationale ? Et avoir son portrait géant sur l’édifice de la Mairie du 16e arrondissement ?


Dans quel but ?


Il s’agit de faire pénétrer dans l’opinion internationale qu’Israël a un « otage » aux mains du Hamas. Cela fait oublier les 11 000 prisonniers palestiniens détenus dans les geôles israéliennes. L’écrasante majorité d’entre eux sont des prisonniers politiques, c’est-à-dire condamnés pour leur lutte pacifique pour l’indépendance. Rappelons qu’Israël est le seul pays « démocratique » au monde qui applique la détention administrative : pouvoir emprisonner n’importe quel citoyen sans avocat, sans jugement, sans motif, sans limitation dans le temps.


Et c’est sur cette base que les forces d’occupation ont kidnappé, juste après l’enlèvement du soldat, 45 personnalités politiques du Hamas, en majorité des élus du peuple. Sans qu’elles aient rien à leur reprocher. Cela s’appelle des « représailles collectives » condamnées par le droit international, et rappelle le comportement de l’occupant nazi en France.


Ainsi, pendant que les médias nous matraquent avec le soldat « otage », on oublie le plus important, et le plus horrible.


Comment se fait-il qu’on ne parle pas beaucoup des sayanim ?


Cela reste un mystère. Comment des journalistes aguerris ont pu disserter sur Israël sans mettre sur le doigt sur cet aspect capital ! Je mets cela sur la puissance des sayanim qui ont réussi l’exploit de ne pas faire parler d’eux. Il ne faut pas oublier que la chape qui écrasait les médias pour diffuser la pensée unique favorable à Israël n’a commencé à se fissurer que depuis quelques années.


Pourquoi des citoyens juifs français par exemple deviennent des sayanim ?


Vous savez, l’idéologie sioniste, jusqu’en 1948, était loin d’être majoritaire dans les communautés juives. Je me souviens qu’au Maroc, dans les années 50, les rabbins vilipendaient les sionistes. Et puis la création d’Israël, la propagande, la hantise d’un nouveau génocide, ont fait en sorte que les institutions juives ont basculé dans un appui inconditionnel à l’Etat juif. Aujourd’hui en France il n’est pas admissible d’exprimer la moindre réserve dans le cadre des institutions juives. La propagande est telle que les citoyens juifs qui vivent dans le cadre de ces institutions développent un second patriotisme et un nationalisme hors du commun. Au besoin, comme illustré dans le roman (l’épisode du cardiologue), le Mossad fera appel à une espèce de chantage. Israël est en danger, donc il faut l’aider.


Et cet épisode du Grand Orient ?


C’est absolument véridique. Je l’ai vécu, car j’ai été franc-maçon pendant près de 17 ans. En 2002, au plus fort de la seconde intifada, des francs-maçons juifs ont décidé de créer une loge juive et sioniste. Cela n’était pas dit expressément, car c’est contraire à l’éthique maçonnique, mais dans les faits cela revenait au même. Et à mon avis c’était couvert par les instances supérieures. Tout ce qui se disait dans la loge était favorable à Israël (voir le 1er chapitre et la conférence tendant à faire un parallèle entre les réfugiés palestiniens et les juifs partis des pays arabes, souvent à l’instigation du Mossad). Et chaque année, la loge organise un « voyage d’information » en Israël, encadré par des fonctionnaires du ministère israélien des Affaires étrangères.


En parcourant le livre, on s’aperçoit que certains personnages ressemblent étrangement à des personnes connues, surtout pour leurs sympathies sionistes.


Parmi les 3 000 sayanim français, certains sont connus. Pas en tant que sayanim. Par définition, ce sont des agents secret. Mais étant donné leur soutien constant à Israël et leur participation active à des campagnes savamment orchestrées, il est probable qu’ils agissent dans ce cadre. J’ai voulu les montrer en action, par exemple pour recruter un sayan cardiologue (pour influencer un congrès mondial de cardiologie dans un sens favorable à Israël), ou pour monter en épingle une rencontre sportive israélo-palestinienne à Paris pour donner l’illusion d’un processus de paix.


On retrouve curieusement SOS Racisme. Pourquoi ?


Pour moi, cette organisation sert de courroie de transmission aux idéologies sionistes. Sa proximité incestueuse avec l’UEJF, un des piliers du soutien à Israël, en est une illustration. Jamais SOS Racisme n’a lancé par exemple une campagne contre l’occupation israélienne, alors qu’elle se démène contre le Soudan. En occupant le terrain, grâce à des subventions généreuses, SOS Racisme empêche l’émergence d’autres organisations anti-racistes plus proches des exigences de la majorité de ses membres. On entend d’ailleurs plusieurs voix, dont celle de Joey Star, réclamer une autre organisation anti-raciste, issue des quartiers, et les représentant légitimement.


Que préconisez-vous, en conclusion ?


J’espère d’abord que ce livre ouvrira les yeux sur cette force puissante et insidieuse mise au service d’une idéologie de domination. Qu’il permette ensuite un décryptage plus pointu des événements. Et enfin qu’il favorise l’émergence de contre-pouvoirs.

http://www.alterinfo.net/Interview-de-Jacob-COHEN-auteur-de-LE-PRINTEMPS-DES-SAYANIM--editions-l-HARMATTAN_a47812.html

Écrit par : svane | 01/07/2010

Correction

"le ministre turque de l'économie lors de sa rencontre de ce jour avec le ministre de l’Industrie et du commerce irséliens, Benyamin Ben Eliézer !

Écrit par : Corto | 01/07/2010

svane, no comment !

Écrit par : Corto | 02/07/2010

Ne faite pas comme hamas, en Israël la censure est inexistante !

Écrit par : Corto | 02/07/2010

Des extrémistes brûlent les camps de vacances organisés par l'ONU à Gaza. Ils reprochent la mixité. Le Hamas a regretté cet acte mais pendant ce temps là, le Hamas organise des camps pour que les fillettes apprennent 2 pages de Coran par Jour et celle qui aura appris par coeur le Coran en entière sera récompensée. Le Hamas parti de Dieu joue un double jeu, il islamise la bande de Gaza à coup de décret et fait en sorte d'avoir bonne presse en Europe grâce à ses nombreux relais et sympathisants. Ces flottilles de la Paix lui servent de couverture pour pouvoir acheminer des armes. L'intérêt des populations passe bien après car ce blocus est certes inutile car il favorise le marché noir organisé par le Hamas qui tient les populations sous sa coupe.

Écrit par : sirène | 02/07/2010

Sans compter les 500 opposants massacrés depuis 18 mois, les mariages forcés avec des milliers de fillettes pour les membres du hamas !
Voilà de quelle genre d'activistes "pacifiques" vous parlez, ceux qui soutiennent des malades et la dictature la plus sanguinaire du début du 21ème siècle !
"des camps de vacances organisés par l'onu" après les gentils camps de travail organisé par les nazis, l'onu devient aussi efficace que la croix-rouge de 1941 !

Écrit par : Corto | 02/07/2010

@ sirène : « Ces flottilles de la Paix lui servent de couverture pour pouvoir acheminer des armes. » Vous ne lisez ni les journaux, ni ce qui est écrit sur mon blog. C'est dommage. Il n'y avait pas d'armes sur ce bateau. Enlevez vos œillères. Regardez la réalité en face.
@ corto : quand vous parlez de « la dictature la plus sanguinaire du début du 21ème siècle », vous pensez à Israël ? Abandonnez pas propagande. Et pensez par vous-même !

Écrit par : jmo | 02/07/2010

Ils n'ont que ce qu'ils méritent, ces terroristes palestiniens... Il y en a encore beaucoup trop.

Écrit par : Géo | 02/07/2010

"les projectiles examinés par les experts sont des balles de calibre 9 mm, généralement utilisées dans des armes à canon scié." Le 9mm. est usuellement un calibre d'arme de poing, pistolets ou revolver. Quel crétin scierait le canon d'une telle arme?
Généralement ce sont les fusil de chasse, ou "à pompe" dont il s'agit, et le calibre usuel est de "12" pour ces derniers. Y a-t-il un expert en balistique sur ces blogs? Parce que je ne suis pas journaliste à France-info ou ailleurs, alors je déteste écrire n'importe quoi...

Écrit par : Y.Diot | 03/07/2010

@jmo. Les flottilles de la Paix arrangent les gouvernements au Moyen-Orient, c'est pour cela qu'elles sont librement organisées avec le soutien de sympathisants européens sous couvert d'ONG. En effet, la Turquie peut se targuer de son nouveau de leadership dans la région face à l'Iran, la Syrie encourage les opérations pour faire oublier la misère et la répression chez elle, le Liban et le Hezbollah (chiites) tout puissant voir d'un mauvais oeil les Palestiniens (sunnites) installés dans les camps au sud Liban changer la démographie tout comme toutes les autres forces confessionnelles du pays Chrétiens et font vivre les Palestiniens dans la misère où la coercition règne. Ils sont sans droit, sans papier officiel et vivent nettement moins bien que leurs frères de Gaza. Bref en un mot la défense des droits des palestiniens devient un moyen de servir de ambitions politiques qui n'ont rien avoir avec le devenir des Palestiniens.

Écrit par : sirène | 03/07/2010

Voulez-vous un décompte des Chrétiens massacrés par les palestiniens au Liban lors de la guerre civile, savez-vous pour quelle raison plus que 80% des Chrétiens ont dû quittés le Liban ou se sont fait massacrer par Arafat ?
Vous ne voulez pas vraiment ! Arafat, prix Nobel de la paix, à ordonné les massacres de Chekka, de Damour, d'Aintoura de Mtein, de Hadath, d'Ain-el Remmaneh, de Jisr el Bacha, de Junieh et de Dekaouneh !
Des milliers de Chrétiens, assassinés sauvagement, de fillettes violées, de tortures et des pires atrocités commises par vos pauvre victimes de l'olp et du hamas !
Allez-voir au Liban comment les libanais traitent les palestiniens, comme des rats, mais ils savent pourquoi !
N'importe quel palestinien rêve de pouvoir vivre comme un gazawi, assisté, sans avoir à travaillé !
Les conditions de vie des palestiniens au Liban sont mille fois plus précaires qu'à Gaza, mais pas un mot !

Écrit par : Corto | 03/07/2010

Effectivement, les médias européens et les ONG ne parlent que de la Bande de Gaza mais la vie au Liban pour les Palestiniens est de l'ordre de l'impossible. Déplacés à la suite de l'humiliation de la Nakba en 1948 (défaite arabe et création de l'Etat d'Israël) les Palestiniens de Syrie ou de Jordanie jouissent des mêmes droits et devoirs et parfois ont acquis la nationalité que les nationaux, sauf au Liban. Alors que le Liban accueille des milliers de skri lankais, de Bengali, des Ethiopiens et des gens de l'Est avec permis de travail et de séjour, les Palestiniens ont plein d'embûches et des restrictions. Leur salut émigrer s'ils le peuvent au Canada ou Australie. Les libanais font tout pour qu'ils ne viennent pas s'implanter pas au Liban et s'ils sont là, leur vie est misérable. C'est une question de stabilité et de survie pour le Liban et ses communautés confessionnelles vivant une cohabitation encore fragile.

Écrit par : sirène | 03/07/2010

Et les souvenirs laissés par les membres de l'olp en Tunisie, allez demander à un tunisien ce qu'il pense des palestiniens lors de leur passage en Tunisie !
Sirène, quand vous dites des passeports pour des palestiniens en Syrie, j'aimerai bien les voir, en dehors des palestiniens participants à des opérations terroristes ou des convois de fric sale avec Chypre, je ne vois pas trop de quoi vous parlez !
C'est fou le nombre de "pacifistes" autour et au sein de la mouvance palestinienne !

Écrit par : Corto | 03/07/2010

La Jordanie a favorisé la naturalisation des palestiniens, la Syrie pas vraiment car le problème de ces pays c'est ne pas d'être minorisés par rapport à leur population originelle. Quoiqu'il en soit les Palestiniens du Liban vivent mal par rapport aux conditions des Gazaouites et peu de médias, de blogs ou d'articles ne s'y intéressent. Seule le Hamas retire du crédit des flottilles de la paix alors que la situation de Gaza est loin d'être catastrophique. De nombreuses populations dans le monde comme dans l'Est du Niger souffrent et meurent de faim à cause de la sécheresse et aucun article n'en relate pourtant les ONG présentes (OXAM) travaillent et agissent au mieux et en silence. Les flottilles de la paix sont avant tout des actes politiques plus qu'humanitaires.

Écrit par : sirène | 04/07/2010

Donc en fait, nous devrions assister de départs de flottilles partant de Gaza pour le Liban en lieu est place du contraire !
Il serait assez amusant de voir les réactions libanaises, si par exemple des convois partant d'Israël à destination des Chrétiens libanais des villages du sud sous contrôle hezbollah, pour le peu de Chrétiens encore sur place après les razzias palestiniennes et hezbollah !
Il est aussi important de signaler inefficacité des forces de la FINUL dans le sud Liban !
Depuis la mise en place de ce fort couteux déploiement, ceci aux frais des contribuables européens, il est surprenant de constater l'inefficacité de cette opération onusienne ! Plus de 40'000 missiles ont été acheminés par le hezbollah dans le sud liban et dans la bekkah, dont certains skuds d'une taille de 12 mètre avec leurs bases de lancements, tout ça sous les yeux inoffensifs et impuissants de nos pandore à 15 millions d'euros par jour !
Les drones de surveillances israéliens ont filmés des employés de la FINUL aidant le hezbollah dans la manutention des missiles avec leurs engins de portages !
La Suisse accueillir une délégation officielle du hezbollah à Zurich, le seul pays mis-à-part la Syrie et l'Iran à accueillir ce mouvement considéré comme terroriste par l'ensemble des gouvernements planètaire, même le Soudan refuse de les accueillir ! Ceci grâce au travail de MCR et d'une banque pour laquelle l'argent n'a pas d'odeur !
En même temps que la Suisse vient de ratifier des conventions de compliance bancaires, des ministres socialistes et UDC helvètes déroulent le tapis rouge pour cette pègre meurtrière pleine d'argent sale de la drogue et des trafiques d'armes !
Il n'est peut être pas étonnant que des militants de gauche renouent avec le stalinisme le plus rigoureux, mais qu'ils se travestissent en "pacifique" alors qu'ils tentent de faire croire qu'ils agissent en faveur d'islamistes enragés qui massacrent leurs opposants à coups de machettes, officiellement plus de 500 en 18 mois, qu'ils exécutent des femmes pour des raisons obscures me laisse rêveur quand à leur intégrité morale !
Pour la première fois dans l'histoire, des représentants de la gauche soutiennent les nouveaux nazis du 21ème siècle, ceux la même qui diffusent Mein Kampf avec des plus grands tirages que le Coran !

Écrit par : Corto | 04/07/2010

Répondant positivement à la demande d’aide des gardes-côtes américains, le gouvernement israélien va envoyer dans les prochains jours aux Etats-Unis des ”barrières flottantes” pour contribuer à maîtriser la marée noire dans le Golfe du Mexique.

La demande d’aide américaine a émanée des gardes-côtes américains qui réclament plus de barrages flottants afin d’aider British Petroleum (BP) à stopper la progression des nappes de pétrole dans le Golfe du Mexique. Le matériel israélien devrait arriver dans les prochains jours.

La plateforme pétrolière, exploitée par la société British Petroleum (BP) et propriété de la société suisse Transocean, a explosé le 20 avril dernier, puis coulé par 1 500 mètres de fond. Avec elle, 2,6 millions de litres de pétrole. Depuis que le pétrole issu de cette plate-forme s’est trouvé sur les côtes, le président Obama a décrété l’état de « catastrophe nationale ». Le drame écologique est en effet sans précédent.

La situation s’est nettement aggravée depuis que les responsables ont constaté une troisième fuite. Ce ne sont plus 1 000 mais 5 000 barils par jour (800 000 litres) qui se déversent dans l’océan, c’est-à-dire cinq fois plus que ce que les garde-côtes avaient imaginé. L’impact de cette marée noire, touche aussi bien la Louisiane, mais aussi les états voisins du Mississippi, de la Floride et de l’Alabama.

La région concentre 40% des marais côtiers américains avec notamment le delta du Mississippi et le secteur florissant de la pêche. Poissons, crustacés, huîtres y sont présents en masse, sans parler des mammifères marins (tortues, dauphins et baleines) et des oiseaux qui s’y reproduisent en nombre.

Les barrages flottants qui sont mis en place sur plus de 20 miles nautiques, pour tenter de contenir la nappe de pétrole, sont insuffisants. Mary Landry, la représentante des garde-côtes américains, s’est adressé au gouvernement israélien pour solliciter son aide dans ce qui pourrait être une des pires marées noires de l’histoire (1).

Ce n’est pas la première fois que l’Etat Hébreu vient en aide aux Etats-Unis. En Août 2008, suite à la tempête tropicale Katrina , Jérusalem avait mobilisé des moyens en personnels et en matériels pour venir en aide aux victimes et réfugiés de Louisiane, du Mississippi et de l’Alabama. Des organismes israéliens de secours ont aussi offerts des fournitures d’urgence, notamment des tentes, des couvertures et des groupes électrogènes. Sans compter l’effort israélien de reconstruction des zones dévastées et la participation des citoyens en Israël pour recueillir des fonds pour venir en aide aux victimes de l’ouragan Katrina, qui a surtout englouti la Nouvelle-Orléans ( 1 837 morts , des milliers de blessés et des sans abris ) .

Écrit par : Corto | 12/07/2010

Le 9mm est le calibre le plus fréquent pour les pistolets et c'est, par exemple, le calibre utilisé par la police genevoise depuis des décennies.

Une cartouche de mêmes dimensions mais avec un peu plus de poudre est utilisée dans la plupart des mitraillettes. Mais il n'y a plus de mitraillettes en service dans l'armée israélienne (la Uzi), sauf peut-être quelques vieilles pour des réservistes qui montent la garde dans des endroits de faible importance. Aucun fusil courant n'est prévu pour ce calibre. Donc rien à voir avec des canons sciés.

En fait les soldats étaient équipés de "mitraillette de paintball" pour je ne sais quel motif psychologique et avaient en réserve un pistolet de service.

Devant la violence et la menace mortelle de l'accueil (bâtons et couteaux sont des armes mortelles), en fait submergés par le nombre, deux soldats ont sorti leurs pistolets et tiré. Le fait que les touchés soient à bout portant montre bien qu'il s'agissait d'un combat corps à crps et pas d'un assassinat à distance comme ont voulu le faire croire certains, avant que les vidéos soient disponibles.

Dans les techniques israéliennes de tir (qu'on peut voir sur youtube par exemple), le tir est rapide et en grande quantité. Il est donc techniquement compréhensible que certains assaillants aient reçus beaucoup des quelques 30 balles tirées ce jour-là. Cela dit, l'équation 30 balles = 9 morts (dont certains par plusieurs balles) + 24 blessés me laisse perplexe et j'aimerais bien avoir les explications factuelles. Surtout que le journaliste dit qu'ils ont tiré à l'aveugle... qu'est-ce que ça aurait été s'ils avaient ouvert les yeux. Je pense qu'on compte parmi les blessés d'autres que ceux touchés par armes à feu.

Bref, sur le plan technique, l'analyse de ce journaliste est un tissu d'âneries. Donc j'imagine que le reste ne vaut pas un kopek de plus.

Écrit par : gerardh | 12/07/2010

"Le cargo d'aide affrété par la Fondation Kadhafi dirigée par Seif Al-Islam, fils du numéro un libyen Mouammar Kadhafi, est entré dans les eaux internationales au large de l'île grecque de Crète et doit arriver mercredi à Gaza, a annoncé aujourd'hui la Fondation". La confrontation de ces flottiles avec Israël est donc purement d'ordre politique car si c'était dans le but humanitaire, les bateaux iraient en Egypte en négociant avec le gouvernement pour amener les marchandises par voie terrestre. Après tout Gaza a une frontière avec l'Egypte Sinaï.

Écrit par : sirène | 12/07/2010

Gerardh, c'est un mélange d'âneries provenant de la propagande pro-palestinienne, il avouent que les tires étaient tirés à bout portant, si Tsahal avait voulu massacrer les membres de ca bateau, ils ne l'auraient en tous cas pas fait à bout portant !
De toute façon, pourquoi faire des hypothèses approximatives, une commission internationale indépendante analyse scrupuleusement les lieux, les munitions utilisées et nous aurons assez rapidement les conclusions des enquêteurs et nous risquons même d'être surpris !
Car je connais très bien les protocoles de Tsahal dans ce genre d'interventions "civiles" si Tsahal avait voulu faire un massacre, le bateau aurait simplement pris le fond, comme ça pas d'enquête, mais ce n'a jamais été dans les moeurs de Tsahal de faire des victimes inutiles !

Écrit par : Corto | 12/07/2010

Comme les kadhafi se prennent des vestes de tous les côtés, ils se remettent dans leur croisade islamiste, de toute façon, qu'ils s'occupent des milliers de réfugiés sahariens qui meurent comme des mouches dans les bas fonds de leurs mouroirs, leurs réfugiés, quitte à fuir ce pays sanguinaire à 40 sur des barques vers l'Italie, ils préfèrent ça que de se faire violer, torturer, tuer sauvagement, y a qu'a voir dans quel état ils arrivent, ce n^était pas la joie de vivre qui les ont poussés dans de tels cauchemars ! ! !
Alors kadhafi & Co, allez faire votre propagande dans votre cloaque, ici ont lit des journaux encore pas trop sous votre houlette, quoi que !

Écrit par : Corto | 12/07/2010

Le Directeur des Renseignements Généraux allemands, Heinz Fromm, affirme « qu’aujourd’hui, les groupuscules néonazis et les milieux musulmans en Allemagne ont la même opinion concernant les Juifs: c’est l’ennemi. » Lors d’une interview accordée au magazine « Der Spiegel », Fromm analyse « l’approche identique qu’ont aujourd’hui les milieux de l’extrême-droite allemande et les cercles musulmans concernant Israël et les Juifs ». Il établit certes une différence entre l’origine « raciste » de l’antisémitisme néonazi et le caractère « politique » de la haine des milieux musulmans, mais il constate que « de nombreuses passerelles existent entre ces deux groupes, et que les deux sont d’accord pour dire que ‘les Juifs ont trop de pouvoir et qu’il faut les combattre’ ».

Fromm se dit surtout « inquiet de l’ampleur que prend ce phénomène et de la recrudescence des actes antisémites, malgré une législation très sévère et une forte volonté affichée des autorités de faire respecter la loi et l’ordre « .

Le mois dernier, un groupe de jeunes musulmans a attaqué à coups de pierres le groupe israélien de danses « Haverim » lors d’un Festival à Hanovre. Ces Musulmans, pourtant de fraîche date en Allemagne, ont scandé le sinistre cri « Judenraus! » (« Dehors les Juifs! »). Les agresseurs, une trentaine environ, étaient d’origine libanaise, palestinienne, irakienne, iranienne et turque.

Au mois de mai, le feu avait été mis à une ancienne synagogue de la ville de Worms. Sur les lieux, les incendiaires avaient laissé des tracts pro-palestiniens. L’alliance islamo-nazie se porte bien.

Écrit par : Corto | 13/07/2010

>

Écrit par : Corto | 14/07/2010

Les commentaires sont fermés.