12/01/2009

L'échec d'Israël

images.jpegQue faut-il faire avec ses ennemis — intimes? Dialoguer avec eux? Les combattre par la force? Pactiser? Les exterminer?
Depuis 60 ans, Isräel ne sait que faire de ses ennemis, en particulier le Hamas — mouvement à la fois politique, religieux et « terroriste ». La stratégie qu'il utilise, la démonstration de violence, toujours la meme, se révèle à chaque fois dangereuse et stérile. Rappelonsl'histoire récente, comme le fait Dominique Eddé, dans Le Monde du 5 janvier : «L'opération "Raisins de la colère", accompagnée du massacre de Cana, au Liban, en 1996 ? Elle a renforcé le Hezbollah et s'est soldée par le retrait des troupes israéliennes du Liban sud en 2000. L'opération "Rempart à Jénine", au printemps 2002 ? "Voie ferme", deux mois plus tard ? 2002 et 2003 ont été des années sanglantes pour les populations civiles en Israël : 293 morts. "Arc-en-ciel", en mai 2004 ? "Jour de pénitence", quatre mois plus tard, au nord de la bande de Gaza, avec les mêmes sinistres bilans ? Les assassinats de dirigeants politiques du Hamas exécutés et revendiqués sans complexe par le pouvoir israélien ? Les attentats-suicides ont culminé en 2005. Et, au début de l'année suivante, le Hamas obtenait la majorité absolue aux élections législatives. »
Il y a, dans la politique israélienne, une véritable culture de l'échec, qui repose sans doute sur un vrai désarroi. C'est pourquoi, l'un après l'autre, les divers gouvernements au pouvoir s'obstinent dans une politique du pire. Bien sûr, personne ne veut le reconnaître, car il n'est pas facile de reconnaitre ses échecs. Mais cette politique vient de faire, à Gaza, près de 1000 morts, dont un tiers de femmes et d'enfants…
Pourquoi, alors, continuer?
Les raisons ne manquent pas : parce que les élections israéliennes sont proches, et qu'il faut montrer au Hamas (et au monde entier) qui est le plus fort. Parce que les Palestiniens, une fois encore, méritent une bonne leçon. Parce que Barak Obama, futur président des États-Unis, risque de vouloir changer la donne au Proche-Orient. Parce qu'il faut souder la population israélienne face à un ennemi commun et infréquentable…
Encore et toujours, à l'œuvre, la fameuse logique du bouc émissaire, chère à René Girard : pour assurer sa cohésion, une communauté doit désigner un bouc émissaire et l'immoler sur la place publique. Ce que fait parfaitement Israël…
Cette logique vieille comme le monde remporte, semble-t-il, un grand succès en Israël, où la majorité de la population soutient l'opération punitive de son armée. Le problème, c'est qu'elle dresse toute la communauté internationale contre l'État hébreu, car le monde entier est las, aujourd'hui, de ces logiques archaïques et sanglantes, qui ne mènent nulle part.

 

10:05 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : israël, gaza | | |  Facebook

Commentaires

Merci pour ce billet dont le ton objectif et factuel fait plaisir à lire.

Si je devais pousser le raisonnement un peu plus loin, je dirais qu'il serait grand temps de confronter les situations et les attentes des populations respectives. Les politiciens et autres commentateurs qui encombrent la place publique de leurs prises de positions et autres diatribes enflammées n'ont que trop parlé.

Il est temps de se poser la vraie question: comment amener les peuples à se comprendre mutuellement, à comprendre les angoisses, les détresses et les aspirations de chacun et désamorcer la règle qui veut que chacun campe éternellement sur ses positions au prix de luttes stériles et incessantes.

Le jour ou les peuples se rendront compte que leurs leaders ne se battent pas pour eux, mais pour défendre des points de vue subjectifs et abstraits, un grand pas aura été franchi.

A mon humble avis, aussi saugrenu que cela puisse paraître, la solution de ce conflit passe par une campagne marketing de masse dont l'objet serait de vendre la paix, le compromis, et le rejet des doctrines politiques et religieuses en tant qu'elles s'opposent aux concepts précités au nom de la défense de particularismes certes précieux mais largement surévalués.

Bien à vous,
William RAPPARD

Écrit par : William Rappard | 12/01/2009

Je pense qu'il y a effectivement un échec d'Israel dans le conflit actuel.
Mais pour moi le problème vient du fait que cet Etat n'a pas du tout la volonté d'arriver à une paix en ce qui concerne la Palestine. Que l'on arrête de dire "suite à un envoi de roquettes provenant de la bande de Gaza en direction d'Israel..." Non même un grain de sable ou un coup de vent soufflant dans cette direction suffit "au bonheur" de certains dirigeants israeliens pour riposter. Qui a commencé quoi?!Allons soyons sérieux nous ne sommes pas dans une cours d'école. C'est pas moi qui ai commencé, c'est l'autre...!
Malheureusement nous le voyons aucune résolution onusienne ne sera efficace tant qu'Israel sera soutenu pas les USA et si Israel est d'accord de terminer ce conflit ...c'est à la condition que la bande de Gaza soit anéantie. C'est pour cela que je ne fais pas partie des 60% de Suisse qui comprennent l'attitude d'Israel; pas plus que je me sens palestinien d'aiileur.

Écrit par : Léger Bernard | 12/01/2009

Quel échec ?

Cette nuit, pour la troisième nuit consécutive, aucune roquette n'a été tirée par les terroristes du Hamas sur le territoire israélien, preuve que l'opération militaire est en train de remplir ses objectifs.

Au prix de quelques victimes civiles, prises en otages comme boucliers humains par des terroristes à la botte de l'Iran, qui a enjoint le Hamas de n'accepter aucune trêve.

Écrit par : J. Nizard | 12/01/2009

@ nizard quelle horreur de lire des choses pareilles c'est tellement terrible cette déshumanisation des victimes de Gaza que ça pourrait être de la propagande du Hamas pour démontrer la justification du terrorisme face à des adversaires aussi racistes.
Merci pour cet article qui démontre que cette violence extrême qui suit une violence de geôlier ne mène à rien si ce n'est qu'à permettre aux israéliens de cacher leurs échecs dans leurs rapports avec leurs voisins.

Écrit par : broutard | 12/01/2009

mason0507

Écrit par : Louis Vuitton | 29/10/2010

herah

Écrit par : coach | 29/10/2010

hrweah

Écrit par : coach | 29/10/2010

hrweahGEA

Écrit par : GUCCI | 29/10/2010

HEARH

Écrit par : nike | 29/10/2010

xiao zhuang

Écrit par : Gucci shoes | 29/10/2010

Les commentaires sont fermés.