17/09/2008

American hysteria

images.jpegLa manière dont les médias  (disons européens) traitent actuellement des faillites à répétition qui se succèdent à Wall Street nous rappelle l'hystérie qui a entouré la chute des tours jumelles du WTC, il y a déjà sept ans (encore un chiffre biblique!). Ressassement jusqu'à plus soif des mêmes sempiternelles informations, recours habituel à une foultitude d'experts auto-proclamés (qui avaient tout prévu, mais s'étaient bien gardés de le dire!), commentaires bêtifiants des correspondants sur place, etc. Une fois de plus, on ne nous aura rien épargné. Est-ce la proximité du 11 septembre qui ravive les angoisses de mort (dont on sait bien, grâce au bon Dr Freud, que ce sont des désirs de mort!) ? Est-ce la faute des récentes expériences de l'accélérateur de particules du CERN? Sommes-nous tous au bord du trou noir? Le monde entier va-t-il être emporté dans la tourmente par la faute de quelques traders illuminés et amateurs de cocaïne? Que de questions angoissantes…
Et si, tout simplement, c'était un signe supplémentaire de l'inexorable déclin américain? Celui du capitalisme sauvage et fou, du profit à tout prix, du mensonge, de la bêtise érigée en système (je pense ici bien sür à George W.)?
Quelle différence entre deux tours qui s'effondrent et une grande banque qui coule? Aucune. C'est la même faillite du système politique, économique, ethique.
Une dernière preuve du déclin de l'Amérique (ou plutôt des États-Unis)? La brusque remontée dans les sondages du candidat républicain Mc Cain, l'AmériCain, et de sa terrible et séduisante colistière, Sarah Palin, qui incarne, à elle seule, toutes les valeurs ringardes de l'Amérique profonde (créationniste, lobbyiste, ségrégationniste, grande amatrice d'armes à feu, etc.). Que ces deux-là, dans quelques semaines, s'installent à la Maison Blanche et nous voilà repartis, pendant quatre ou huit ans, pour une nouvelle équipée sauvage ! L'Iran et la Georgie vitrifiés! L'Afghanistan rasé ! La vieille Europe ignorée…
images-1.jpegPour ma part, quand on me parle des jumelles, je préfère penser à celles que j'ai rencontrées, cet été, sur les plages croates, et qui, j'en suis sûr, vous envoient leurs meilleures pensées.

09:50 Publié dans badinage | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook

Commentaires

"(je pense ici bien sür à George W.)?"

Juste à titre de compraison que Clinton a bien plus paralysé l'économie américaine que Bush. Il faut se rappeler qu'en 2000 l'économie américaine était au plus mal. Mais elle a surmonté, comme toujours et se relevera certainement. Car là-bas on se donne le moyen d'avancer, plutot que se donner les moyens de se plaindre.

"La vieille Europe ignorée…"
Euh... à force d'avoir cracher sur les américains, l'europe ne doit pas s'étonner d'etre ignorée par les USA. Une vieille europe pas seulement ignorée par les américains mais par une grande partie du monde...

Écrit par : David Divorne | 17/09/2008

Les commentaires sont fermés.