11/03/2008

Pourquoi la TSR est-elle si nulle?


 
C'est grâce à un entrefilet du Temps que j'ai appris cette nouvelle stupéfiante: au Canada, dans la belle province du Québec, les téléspectateurs préfèrent regarder les séries (ou fictions) canadiennes plutôt que les séries américaines. Et ce à près de 70%! Pourquoi donc? D'abord parce qu'ils s'y retrouvent, qu'ils ont plaisir à entendre leur langue, à partager les soucis et les joies de leurs voisins-voisines. Ensuite, parce que ces séries pétillent d'imagination, d'humour, de personnages hauts en couleur.
Et nous, alors, me direz-vous, n'avons-nous pas sur la TSR La Minute-kiosque ? Et Tête en l'air?
Je ne sais pas si vous avez déjà regardé cette Minute-kiosque jusqu'au bout? C'est-à-dire 60 secondes? Moi pas. L'envie de zapper est venue tout de suite, puis celle de ne plus payer ma concession, puis celle de mettre le feu à ma télé. Quant à Tête en l'air, qui donne une idée de ce que peut être la télévision quand elle n'a rien à dire, par pudeur je n'en dirai rien.
Inutile d'insister: en matière de fiction ou de divertissement, la TV romande n'est pas franchement mauvaise : elle est nulle! Aucune série digne de ce nom. Aucune fiction qui ose aborder les questions qui nous occupent. Aucun téléfilm ambitieux ou personnel (et pourtant, les réalisateurs de talent ne manquent pas: Jacob Berger, Lionel Baier, Jean-Stéphane Bron, etc.). On dirait que du côté de la fiction, la Grande Tour est vide…
Victime, comme vous, chers lecteurs, de la propagande télévisuelle ânonée par TV Guide, TéléTop et autres brosses à reluire, je me suis laissé embarquer, l'autre soir, dans une série américaine au titre prometteur : Californication. D'abord parce qu'il y avait David Duchovny (le Mulder de X-Files), un comédien que j'aime beaucoup (diplômé de littérature à Yale tout de même!). Et ensuite parce que le héros est un écrivain, et rien que cela est stupéfiant!
Eh bien, courage, mes amis, éteignons notre poste! Rarement série américaine aura été aussi bâclée, mal filmée, mal jouée, mal scénarisée. Rien, dans cette histoire pleine de clichés, ne vaut le détour. Chaque épisode adopte le même schéma: désœuvrement de l'écrivain en mal d'inspiration, alcool ou autre substance euphorisante, partie de jambes en l'air avec femmes jeunes et topless, retour à la déprime. Je peux témoigner, en mon âme et conscience, que la vie d'écrivain, même en Californie, ne ressemble pas souvent à cela!
Bref, nous sommes à des lieues de ces chefs-d'œuvre absolus que sont Nip Tuck (qui va reprendre en avril) et surtout Six Feet Under.
Vous voyez : même quand il s'agit de choisir une série américaine, avec un comédien doué, notre télévision se met le doigt dans l'œil!
 

13:19 Publié dans badinage | Lien permanent | Commentaires (11) | | |  Facebook

Commentaires

J'avoue ne pas être spécialiste du domaine, mais il me semble que les séries américaines sont produites par des sociétés commerciales, avec un budget fonction de la taille du bassin de diffusion. Donc dans ce cas 300 millions de téléspectateurs du même pays et parlant la même langue.

Peut on vraiment reprocher a la TSR de ne pas jouer dans la même ligue, et est ce vraiment son rôle de produire des séries ?

AF

Écrit par : Alain_Fernal | 11/03/2008

Est-ce vraiment au niveau des séries que le bât blesse ? Elles ne sont chargées de véhiculer d'autre contenu qualitatif que celui que veut bien leur donner leurs producteurs.
C'est pas plutôt sur le plan du message social et politique unilatéral distillé par la TSR dans ses émissions dites d'information qu'il y a malaise ?

Écrit par : Rabbit | 11/03/2008

Demandez-vous pourquoi la littérature romande est si nulle (mais si vous le savez, il suffit d'arrêter de faire semblant un moment), et transposez.

Écrit par : stephane-2 | 11/03/2008

La TSR a un budget de fonction minimum et arrive néanmoins à créer des programmes variés pour tous les goûts diffusés sur 2 chaînes. Comme le dit si bien Alain_Fernal comparer les chaînes qui brassent des milliard c'est ne pas observer correcterment la situation car la TSR fait un travail énorme pour être à la hauteur des grandes chaînes. N'oublions pas qu'elle est destinée à environ 2'000'000 de romands... alors que TF1 draîne 64'000'000 téléspectateurs potentiels... c'est là qu'il faut faire une comparaison intelligente! Certes les goûts peuvent différer mais chapeau à la TSR!!

Écrit par : Dreamin | 11/03/2008

Cher Stéphane-2
Votre désespoir me touche. J'aimerais faire quelque chose pour vous…
D'accord avec vous : arrêtons de faire semblant! Et lisez Cingria, Corinna Bille, Bouvier, Catherine Clomb et quelques autres. Vous verrez: ça ira tout de suite mieux!

Écrit par : jmo | 11/03/2008

Ce qui manque à la TSR ce n'est pas le pognon. C'est le désir! Pas besoin d'être millionnaire pour avoir des idées!

Écrit par : karpov | 11/03/2008

Rabbit m'a une fois de plus coupé l'herbe sous les pieds, blood and guts !

Écrit par : Géo | 11/03/2008

Mais non, collègue.
Dites-leur qu'en dépit de leurs moyens considérables (quoi qu'il arrive en Chine, ils ont toujours un reporter en direct sur place) les gens de CNN
sont d'une déontologie journalistique irréprochable: ils informent sans jamais interpréter les événements.
A propos des moyens de la télévision suisse, vous pourriez encore ajouter que les étrangers de passage demandent pour quelle raison un si petit pays finance six chaînes nationales pour ne présenter que des séries étrangères.

Écrit par : Rabbit | 12/03/2008

J'ai parlé trop vite sans doute. Il suffirait d'arrêter mais nous ne pouvons pas. Tout au plus nous pouvons (parfois) imaginer ce qui se passerait si nous arrêtions, mais c'est loin d'être équivalent.

Écrit par : stephane-2 | 12/03/2008

Et après, il faudra former des conjectures sur ce qui se passera quand nous arrêterons d'arrêter (et inversément).
Laissons-ça à ceux qui ont pour mission de nous piquer nos sous: ils sont payés pour.

Écrit par : Rabbit | 13/03/2008

Que dire de Marilou, série bien genevoise ?

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=343100

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 04/04/2008

Les commentaires sont fermés.